Se masser pour mieux vieillir

Appelé Abhyanga, cet automassage de 10 minutes, pratiqué le matin au réveil sur toute la surface du corps, procure de nombreux bienfaits. Organe le plus étendu de notre corps, la peau produit diverses substances qui procurent soulagement et guérison. En contact étroit avec l’espace ambiant et l’air extérieur, la peau a une double fonction : d’une part, elle protège le corps des changements de température; d’autre part, elle absorbe les données de l’environnement et les transmet par la suite aux organes internes. Lorsqu’elle est stimulée par un massage pratiqué avec des huiles appropriées, elle fabrique des antidépresseurs, elle sécrète des hormones qui facilitent la circulation sanguine et elle produit de puissants antidotes pour lutter contre le cancer et la vieillesse. Les bienfaits que procure l’auto-abhyanga sont multiples :

    • il est excellent pour le système nerveux et endocrinien;
    • il améliore la circulation;
    • il augmente le tonus musculaire;
    • il active la production de substances chimiques bienfaisantes pour le corps.

Très utilisé en Ayurveda, l’Abhyanga est un massage corporel complet. Lorsqu’il est pratiqué par un thérapeute, sa durée varie entre une heure et une heure et demie. Travaillant en profondeur, il permet de faire face à tous les changements, de stabiliser les énergies de défenses, de surmonter les défis de la vie, de lutter contre le vieillissement, de promouvoir la santé et de maintenir le bien-être psychophysiologique. Quant à l’auto-abhyanga, il est enseigné lors des consultations en Ayurveda.

(Estelle Miousse, décembre 2012)