Si Vata domine…

Personnalité.  Enthousiastes, vifs d’esprit, agités, sensibles, imaginatifs, imprévisibles et volubiles, les Vata ont souvent la peau foncée, de petits yeux, une ossature frêle et une charpente mince. Ils surprennent les autres par leurs façons d’être imprévisibles.

Signes avant-coureurs de déséquilibre.  Soumis à des contraintes, les personnalités Vata s’agitent et s’inquiètent. L’anxiété et l’insomnie sont alors au rendez-vous. Constipation, sécheresse, gaz ou douleurs intestinales constituent les symptômes caractéristiques d’une aggravation de Vata.

Vata en excès? Instaurez une routine stable!  Vata est le dosha le plus important. C’est lui qui sous-tend la vie sur terre, car il est lié au souffle. Si Vata est en déséquilibre, tout le reste en sera affecté. Heureusement, c’est le déséquilibre le plus facile à corriger. Comment? En instaurant une routine stable dans notre vie. Au programme : le calme, la chaleur, la méditation, les massages à l’huile de sésame chaude. Les personnes à dominance Vata ou en déséquilibre Vata doivent prendre le temps de respirer et de boire beaucoup d’eau (si possible chaude), car, étant régies par l’air, elles se déshydratent facilement. Il est avantageux pour elles de se coucher tôt, de se lever tôt et de manger à heures fixes en prenant le temps de s’asseoir, et ce même si ces habitudes de vie sont tout à fait contraires à leur penchant naturel!

Période de vie.  À compter de 50 ans, Vata, le plus aérien des doshas, vient imprimer sa marque et pousse chacun à rechercher la plénitude : c’est le moment de la réflexion sur le sens de la vie, de la recherche spirituelle.

Moments de la journée.  Le petit matin, entre 2 h et 6 h. Période des rêves actifs, caractérisée par des mouvements oculaires rapides. L’après-midi, entre 14 h et 18 h.  Période propice aux activités mentales et aux activités exigeant de la dextérité manuelle.

Voir aussi les profils Pitta et Kapha.